Mes cafés pas pires trop sucrés

Je me réveille en discrète. La lumière, à travers ta carence de rideau, traverse mes paupières déjà lourdes de nos adieux quotidiens. Tu dors encore, mais dans quelques minutes tu me feras partir. Routine. Pas envie. Tes draps, de connivence, se resserrent sur ma peau et me font prisonnière de nos ébats de la veille….