Le couple ouvert

Je les ai maudites souvent dans ma tête la gang de pas fines qui te font des beaux yeux, qui likent toutes tes photos instagram pi qui t’envoient des textos tard trop tard la nuit. Je leur ai souhaité des choses laides en secret avant de m’endormir. J’ai fait des screenshots de leurs faces de profil facebook pi je les ai envoyé à mes amies prefs pour qu’elles leur trouvent des défauts d’visage auxquels me rattacher pour dire que c’est juste des grosses jalouses qui essaient de pisser sur ma platebande. Je leur ai envoyé des screenshots de photos tagguées aussi, les jours où j’ai eu moins envie de me plisser les yeux pour leur spotter des craques de dents. Les photos su’l parté avec de la sueur dans le front pi des poses un peu malaisantes c’est toujours plus facile à dénigrer pi à trouver du laid. Je les ai détestées ces filles qui te tournent autour du corps et du coeur qui sont arrogantes qui le cachent même pas qu’elles te convoitent toi. Je les ai haïes profond.

Mais un moment donné genre récemment il a fallu que je me rende à l’évidence. Si la bande de pas fines arrête pas de rentrer dans notre cabane d’amour de relation de couple, ça doit être parce que tu leur as laissé la porte débarrée. Right?

En faisant des petites mathématiques dans ma tête, j’avoue que ça tient davantage la route que tu sois là à courir toutes les poules plutôt qu’elles te courent toutes après. C’est certain, pi je suis bien la première à le dire, t’as quelque chose de magnétique dans la pupille pi la lèvre inférieure t’es attirant, mais de là à ce que toute la gente féminine se mette contre mes efforts de construction de love, j’en doute. T’es spécial mais pas à ce point-là. Et le monde dans le fond est pas si méchant que ça, les filles qui sont après toi c’est les mêmes filles que tu rencontres dans les toilettes des clubs les soirs de fête. Friendly pi solidaire avec les autres filles. Ça fait que, pour qu’elles te collent à la peau de même, tu dois pas leur dire bin fort que ta blonde à la maison trippe pas sur leur excès d’attention. Tu dois pas leur dire que j’existe en fait. Aussi simple que ça.

J’en suis là un peu dans mes réflexions, à mi-chemin entre les portes que tu laisses débarrées pi les aimants que t’as de collés dans la rétine. À défaut d’être pas capable pour l’instant de te laisser et t’envoyer promener dans ton poulailler, je vais tenter de jouer ta game voir si elle fonctionne.

J’emprunterai ta tactique, je m’ouvrirai les fenêtres du corps à pleine grandeur pi j’attendrai mes rôdeurs. Je me mettrai du parfum, je me mettrai belle pour d’autres paires d’yeux que les tiens. Ils le remarqueront parce que ça pogne la désinvolture d’une fille en couple qui se dit fuck toute quand a s’rend compte que son prince est pas fucking charmant. Ça sentira la phéromone de mâles qui ont le goût d’aller marquer le territoire d’un autre mâle pi crier victoire. Les histoires des grandes conquêtes pi des grosses guerres ont peut-être commencé comme ça, va savoir. Avec une femme en couple en beau criss et des hommes compétitifs. Ça expliquerait beaucoup.

Tu continueras à courir les poules et j’attirerai les loups. Beau couple de pas de tête.

Je me sentirai plus confiante par contre maintenant que je saurai qu’on joue à armes égales. C’est cool comme power trip. J’en avais plein le cul d’avoir toujours le mauvais rôle de la fille jalouse de tout ce qui bouge. Plein le cul de me faire passer pour une folle quand je t’en parlais. La différence maintenant c’est que j’arrêterai de les blâmer, les pauvres greluches. Elles se sentent sûrement pas mieux que moi à voir le harem que tu te crées sans te mouiller en restant douillet dans ton nid de couple discret.

Des fois le soir tu rentreras tard. Sans explication. Comme d’hab. Tu vas faire le saut quand tu vas remarquer que je suis pas là à t’attendre. Et je rentrerai toute aussi muette de raisons que toi. On fera comme si rien était une fois les deux dans le lit et on mélangera tous les parfums. Le tien celui d’une autre, le mien celui d’un autre.

On sera peut-être plus heureux comme ça, chacun de notre bord dans nos secrets, mais surtout ensemble dans nos mensonges.

 

J’ai le feeling que ça ressemble pas à ça, d’habitude, les couples ouverts.

Mais fuck les étiquettes.

Publicités